Logiciels nécessaires

La création d'un panorama se déroule de la façon suivante :

  1. trouver des points identiques dans les photos afin de repérer quelles zones se chevauchent
  2. calculer les déformations des images permettant de mettre tous ces points les uns en face des autres
  3. déformer puis superposer les images
  4. mélanger les images déformées pour n'en obtenir plus qu'une seule

Ces opérations peuvent s'effectuer avec les logiciels libres autopano-sift, hugin et enblend. Ces logiciels existent pour Linux mais aussi Windows aux dernières nouvelles. On trouvera des exemples de panoramas réalisés par ces logiciels sur la page http://exolucere.ca/panoramas. Noter que l'objectif final de hugin[1] est de fournir à terme une unique interface pour les trois logiciels cités.

Calculer les points de raccord

autopano-sift permet de trouver des points caractéristiques dans une images qui se retrouvent dans d'autres images[2]. On peut le lancer en ligne de commande en lui donnant simplement la liste des fichiers des images et le nom du fichier de sortie :

autopano -o myPanorama.pto dscnxxxx.jpg dscnxxxx.jpg ...

On peut aussi utiliser l'interface graphique autopanog.exe pour aboutir au même résultat, avec en prime un bel indicateur d'avancement ! Noter que le format pto est le format reconnu par le logiciel intervenant ensuite : hugin.

Déformer et superposer les images

hugin permet de calculer les déformations des images nécessaires au recollement (rotation, déformation, correction de niveau, etc.) puis effectue ces déformations. Éventuellement il peut aussi générer le panorama final mais enblend est normalement plus doué pour cette opération. Il faut simplement ouvrir le fichier pto précédent dans hugin ou lancer cette commande :

hugin myPanorama.pto &

Une fois hugin lancé, il faut principalement :

  • récupérer les données EXIF comportant les réglages de l'objectif
  • optimiser les paramètres de raccord
  • lancer la déformation des images [3] pour générer de multiples TIFF sauvés en myPanorama_*.tif[4]

Dans sa version 0.5, hugin ne sait pas encore corriger correctement les variations de lumière[5] des différentes photos du panorama. Il semble que ce soit un problème épineux et les logiciels plus ou moins automatiques ne s'en sortent généralement pas parfaitement non plus.

Mélanger les images

enblend met en œuvre un algorithme de mélange qui s'adapte au contenu de l'image afin de gommer les transitions[6]. Il n'a pas d'interface utilisateur et enblend s'utilise classiquement avec la commande suivante :

enblend -m 256 -v -o myPanorama.tif myPanorama_*.tif

On obtient alors le panorama final qu'il n'y a plus qu'à découper pour le rendre rectangulaire. Attention : enblend ne reconnaît que le format TIFF !

Ceux qui n'ont pas la patience d'attendre d'autres explications en français peuvent lire l'article Create a panorama et se lancer dans l'aventure.

Notes

[1] hugin est encore en version 0.6

[2] il calcule pour cela des paramètres dans les images qui sont invariants par certaines transformations comme translation, rotation ou homothétie

[3] avec l'algorithme nona en général si on veut que cela aboutisse !

[4] ce sont les différentes images déformées qu'il faut recoller

[5] c'est le problème principal de la création de panoramas : les conditions de prise de vue doivent être identiques dans toutes les images, et ce n'est que rarement le cas avec un appareil compact

[6] lorsue l'image varie lentement la transition est lente, au contraire quand elle varie vite, la transition est rapide