En effet tout le monde sait qu'Internet Explorer est depuis un certain temps largement dépassé par ses concurrents, qu'ils soient libres (Firefox) ou propriétaires (Opera et Safari par exemple). Et ceci tant en ergonomie, fonctionnalité, sécurité que qualité logicielle ou respect des standards du web.

Le problème est que, malgré la formidable percée de Firefox, 75 à 85% des internautes suivant les continents persistent à utiliser ce (mauvais ?) logiciel. Or tout designer web sait, sinon il l'apprend très vite à ses dépends, qu'Internet Explorer est le seul navigateur récent[1] du marché qui ne rend pas les pages web correctement. Une page web moderne qui fonctionne dans 80 % des navigateurs existant ne fonctionnera probablement pas bien dans les 20 % fournis par Microsoft.

Donc il faut tester ses pages web dans les 3 Internet Explorer couramment utilisés (5.0, 5.5 et 6.0), et bientôt il faudra le faire dans 4 lorsque la version 7.0 sera sortie officiellement. Or Linux est la seule plateforme au monde permettant, sans machine virtuelle[2] et donc simplement, d'avoir les 3 derniers Internet Explorer en fonctionnement tout à fait normal grâce à ies4linux. Même Windows est incapable d'arriver à cela !

Amis designers web, venez donc sous Linux, vous aurez en prime tous les outils nécessaires au développement des pages web tant graphiquement qu'informatiquement (codage) sans avoir à chercher.

Notes

[1] cette notion est encore difficile à appliquer à Internet Explorer qui date tout de même de 2001 pour sa version 6.0, la dernière officielle

[2] logiciel simulant une autre machine et qui permet d'installer et faire tourner d'autres systèmes, donc d'autres Windows chacun avec son navigateur