L'information a aussi été relayée par le non moins sérieux journal Le monde dans l'article La température du globe au plus haut depuis près de 12 000 ans. À l'origine de ce cri d'alarme, un rapport récent de la NASA relaté dans l'article NASA Study Finds World Warmth Edging Ancient Levels datant du 25 septembre 2006. Cet article commence ainsi :

« A new study by NASA scientists finds that the world's temperature is reaching a level that has not been seen in thousands of years. »

(Une récente étude menée par des scientifiques de la NASA montre que la température de la planète est en train d'atteindre un niveau jamais vu depuis des milliers d'années)

En effet la courbe de température moyenne de la surface de la Terre est incontestablement croissante. Ceux qui n'y voyaient il y a 10 ans qu'une n-ième oscillation naturelle sont forcés maintenant de reconnaître une tendance malheureusement exponentielle :

mean earth temp.

Surprenant au premier abord, c'est très au nord du globe terrestre que l'on constate la plus forte progression de température. L'explication est que la neige et la glace, en fondant, découvrent des zones de couleur sombre qui absorbent plus de chaleur et donc accentuent le réchauffement :

earth temp. raise

Dans le même ordre d'idées, l'article du blog des Echos signale que la toundra, en dégelant, libèrera des quantités importantes de CO2, de quoi augmenter encore l'effet de serre... Bref il faut changer d'attitude, optimiser les rendements énergétiques et consommer le strict nécessaire car acheter, jeter, c'est générer des gaz à effet de serre[1].

Comme le disait Huber Reeves il y a déjà 15 ans (!), l'Homme ne peut peut-être tout simplement pas généraliser le mode de vie des occidentaux à la planète, en tout cas pas à 6 milliards d'habitants, et il faudra peut-être un jour faire marche arrière.


**Voir aussi**

Notes

[1] du fait de l'énergie consommée lors de la production et de l'acheminement