Cette dernière, soucieuse de garantir une concurrence sans truchement, demande en effet régulièrement à Microsoft de faire en sorte que son système Windows n'impose pas l'utilisation des autres applications Microsoft. Et régulièrement, Microsoft tente le passage en force profitant de son quasi monopole des systèmes d'exploitation ! On peut d'ailleurs se demander pourquoi ils cherchent à les imposer de force plutôt que de les laisser s'imposer d'eux-mêmes. Auraient-ils peur de la concurrence ?

Toujours est-il que l'outil d'installation et désinstallation de logiciels de Windows, aussi imparfait soit-il[1], propose de modifier les composants du système parmi lesquels IE et Messenger figurent. Donc, sachant lire ce qui est écrit à l'écran, il n'y a qu'à décocher et appliquer les changements.

Et bien ceci ne sert strictement à rien : chassés par la porte, IE et Messenger reviennent par les fenêtres ! ;-) [2] Dès qu'on ouvre sa session, l'icône Messenger vient se coller dans la barre des tâches qui n'en finit d'ailleurs pas de s'allonger au fil des années. Quant à IE, bien que Firefox se soit déclaré comme navigateur par défaut, un clic sur un lien dans Acrobat Reader et qui c'est qui s'ouvre ? En plus il a le culot de me demander s'il doit être le navigateur par défaut : bien sûr que non ! Mais si ! J'ai eu beau cliquer non et décocher toujours vérifier au démarrage, à chaque fois que je clique un lien dans Acrobat Reader, c'est IE qui revient à la charge... Désespérant. Heureusement que je n'utilise Windows que 2 heures par mois !

Notes

[1] par exemple il ne gère pas du tout les dépendances entre les applications

[2] Windows en anglais