Mise à jour du 25/07/2007 : la suite de ce billet se nomme Combien extorque Microsoft à la France ?

Aussi Pierre Jarillon nous propose quatres méthodes d'estimation de la facture de la France chez Microsoft :

  • à partir du nombre de PC vendus en France
  • à partir du bénéfice sur les produits Microsoft et du personnel de Microsoft France
  • à partir des résultats financiers de l'entreprise
  • à partir de l'estimation de Patrick S. basée sur le nombre de connexions à Internet

Son estimation arrive alors à 1 milliard d'euros minimum, soit environ 20000 jeunes ingénieurs pendant un an... Même si l'exactitude des méthodes est certainement discutable, c'est l'ordre de grandeur qui importe. En reprenant les chiffres du billet Microsoft tombe le masque ! et la part de marché de 5% pour la France indiquée dans la page de Pierre Jarillon, on arrive à environ 5 milliards d'euros de licences Windows sur tout le parc français. Par an on doit donc être dans les 500 M€ pour le seul Windows (10% du parc) donc, avec les autres produits Microsoft, la barre du milliard est facilement atteinte.

On en revient donc à l'éternelle question implicitement soulevée à nouveau dans le billet Microsoft tombe le masque ! : mais que font-ils de tout cet argent ? Version Pierre Jarillon ça donne :

« C'est donc de un à trois milliards d'euros qui partent chaque année aux USA. On voit donc que l'on pourrait très facilement économiser au moins 1000 M€ chaque année et réduire le déficit de notre balance commerciale d'autant. [...] Avec 1000 M€, on peut salarier 10 000 informaticiens de haut niveau avec un salaire annuel de 50 k€ plus leurs charges. C'est au moins cinq fois le nombre de développeurs dans les laboratoires de Microsoft. »

Ah si Mark Shuttleworth[1] pouvait devenir CEO[2] de Microsoft, il aurait certainement plein de bonnes idées !

Mise à jour du 08/01/2007

L'article 01net. - Le palmarès des SSII et éditeurs en France avance un chiffre de 1 590 M€ de chiffre d'affaire en 2005 pour Microsoft, 530 M€ pour IBM et 468 M€ pour Oracle, soit environ 2.5 Mds€ par an qui partent essentiellement en... licences au lieu de payer 50 000 jeunes ingénieurs français ou européens. Un article plus récent dans Le Monde Informatique du 24/11/2006 (pas de lien disponible) affichait 1 112 M€ pour Microsoft, 546 M€ pour IBM et 304 M€ pour Oracle, soit environ 2 Mds€ sur un total de 7.8 Mds€ dépensés par la France chez les éditeurs de logiciels en 2005.

Il semblerait que ces chiffres commencent à faire réfléchir nos dirigeants puisque le Ministre des Finances appelle à la création d'un pôle de compétitivité dédié aux Logiciels Libres. On est donc dans la bonne voie.

Notes

[1] jeune milliardaire fondateur de la distribution Linux Ubuntu qu'il finance à coups de millions de dollars

[2] l'équivalent anglo-saxon du PDG