Là où c'est intéressant, c'est que dès le lendemain, l'article sur LinuxFr a eu de multiples échos sur le web Russophone, drainant des visiteurs de Russie, de Biélorussie, d'Ukraine ou encore de Bulgarie. Du coup un groupe de trois russes de l'université pédagogique d'état de Tomsk a rejoint l'équipe de DoudouLinux pour produire une version russe qui sera de qualité à n'en pas douter.

Dans ce registre il faut aussi parler de l'article paru début août sur Framasoft. Cet article n'est pas de mon fait, c'est un visiteur enthousiasmé qui l'a rédigé, ce qui a attiré ensuite un public roumain via Alin Tranca, une personne bilingue français/roumain. Sur le forum Ubuntu.ro l'idée d'avoir DoudouLinux en roumain a alors été émise. Et c'est comme ça que DoudouLinux est également disponible en roumain grâce aux efforts de Marian Vasile, bien déterminé aussi à atteindre la perfection. Bref, pour un projet lancé début juillet, ça démarre plutôt fort ! Certes tout n'est pas rose puisque certains ont réussi à dire du mal de DoudouLinux comme ils se l'étaient juré ;-) [1], mais leurs pseudo-arguments vont tomber dans les semaines qui viennent, pas de chance…

Pour finir on ne peut que remercier Claude Picot qui, ayant essayé DoudouLinux suite à un commentaire que j'avais posté sur son blog, a décidé d'en faire un billet. Ce billet a attiré de nombreux visiteurs, parmi lesquels vraisemblablement a dû figuré Stef, l'auteur de l'article sur Framasoft et auquel il faut également dire merci ! Ne reste inconnu que l'auteur du premier article russe paru sur le sujet, ce qui ne nous empêche pas de le remercier également (j'arrête là parce qu'on se croirait dans une émission de télé à force, il ne manque plus que la coupure de pub !!!).

Bon, je vous laisse deviner dans la liste des contributeurs qui est roumain, colombien ou tunisien ;-). Pour les russes, c'est super facile.

NB: côté stats, DoudouLinux approche les 2000 téléchargements, la version française étant très largement majoritaire pour le moment. Cependant avec l'apparition de nombreuses pages en roumain et en russe, la fréquentation du site web devient francophone à environ 50%, anglophone à 25%, roumanophone à 15%, russophone à 10% et arabophone à 5%, l'espagnol restant actuellement en retrait. Ça devrait donc bouger dans les semaines à venir.

Mise à jour du 19/10/2010

Depuis la parution de ce billet un article a été publié sur le web russe qui officialise la collaboration de l'Institut d'Informatique Appliquée de l'université de Tomsk. En outre l'article sur LinuxFr a été récompensé par LinuxFr dans le cadre des meilleures contributions du mois de septembre.

Notes

[1] Je vous laisse faire vos recherches sur le web…